Paperblog

mercredi 1 février 2012

La Redoute aurait elle besoin d'un lifting visuel?

La question posée en titre de cet article peut sembler particulière, étrange ou bizarre pour certains mais dans le fond n'est pas anodine au regard de l'information parue ce jour !

Après le bad buzz de ce début du mois de janvier avec la photo de l'homme nu en arrière plan d'enfants sur une plage et celle du tee-shirt taché exposé sur le site, voilà qu'aujourd'hui le site veut transformer ce bad buzz en véritable buzz.
En effet, un jeu concours a été mis en place afin de retrouver des erreurs sur le site qui sont semble t'il au nombre de 14 : le premier qui signale l'erreur est habillé des pieds à la tête par La Redoute elle même.
Quoi de mieux pour se redonner une "virginité".

Vraiment du grand art en terme de communication : le principe de l'arroseur arrosé. Le public a rit un moment de cette déconvenue pour la marque et là, l'enseigne La Redoute s'amuse et amuse sa clientèle.
Pari risqué mais qui semble prendre pour le moment.

Et c'est là que l'on s'interroge sur le fait que c'est l'accident qui avait été plaidé lors du début de l'affaire du bad buzz avec l'homme nu : un manque de vigilance de la production et du service communication...

Était ce prémédité ou pas?

La Redoute retombe bien sur ses pieds un mois après les faits, aussi bizarre que cela puisse paraître. Car à bien y regarder, on dirait un coup médiatique longuement et finement préparé... ou alors ils ont une super agence de communication qui a su rattraper le coup.

Les modes opératoires en matière de communication semblent changer depuis Free Mobile : tout est centré sur le public, sur les réseaux sociaux et internet, on ne dépense pas un rond, c'est le public qui se charge d'une communication induite ou provoqué par la marque.

Cela marche bien pour Free mais pourquoi La Redoute adopterait elle ce système?

Tout simplement parce que tout comme les 3 Suisses, ce sont des marques qui ont un fonctionnement dit "institutionnel" voir traditionnel. Elles sont présentes depuis des années sur le marché et n'ont jamais véritablement été écornées depuis le bad buzz.

Et sur ce point, La Redoute prend les devant et avec ce jeu engrange des clients potentiels, de la visibilité sur le net et fait parler d'elle sans vraiment dépenser un rond. Je ne pense pas qu'une ou quatorze tenues offertes puissent ruiner l'entreprise.
Voilà de quoi dépoussiérer l'image de la marque auprès du public existant et adulte (qui je le rappelle peut se détourner de la marque vu a direction prise), mais aussi d'un public plus jeune ou de jeune adulte désireux de gagner un prix.

"Signaler une erreur"L'information de ce buzz de La Redoute se répand sur Facebook, Twitter et Google+ comme une traînée de poudre, à l'instar de Free Mobile. Tout le monde veut être le premier.
Voilà de quoi relancer la marque et nettoyer son site de quelques imperfections en cette période de soldes, car n'oublions pas le but est de faire du commerce.

A ce stade, on peut se dire que la nouvelle communication à l'ère 2012 doit inévitablement passer par le buzz si on veut faire parler de soit et toucher le plus grand nombre.

Voilà donc un bon détournement qui à l'air de marcher au profit d'une marque un peu viellote dans l'imaginaire commun. Espérons que le buzz aura vraiment l'effet escompté sur le long terme et ne nuira pas à la marque.