Paperblog

samedi 12 janvier 2013

A la découverte XL Airways : expérience vécue !

Et oui, je reviens vers vous en ce début d'année 2013 après une longue absence avec un nouvel article personnel sur mon voyage inopiné sur les lignes d'XL Airways France, au départ des Antilles vers la Métropole.

Certes vous me direz "toi sur une compagnie low-cost, toi qui ne jure que par Air Caraïbes"... ben oui parfois il faut changer pour voir ce que la concurrence propose aussi !

A la lecture des conditions du voyage, je sentis que cela ne serait pas plus différent que chez Corsair : en effet tout est minimaliste en terme de prestations. Tu consommes ce que tu paies... au prix fort bien sur ! Mais bon, aux Antilles c'est une habitude me semble t'il!

Le vol "aller"
Une fois la réservation obtenue, j'apprends que le vol décolle donc à 23h le 30 Décembre, ce qui est très tard mais me permet de profiter de toute ma journée du dimanche en famille. Il y a tout de même un avantage certain pour les retardataires et ceux qui préparent leurs valises au dernier moment comme moi (oui j'aime bien l'urgence comme "maman j'ai raté l'avion").

Je me pointe donc à l'aéroport à 20h40 et première stupéfaction au début de la file d'attente on ne trouve pas mon nom... La jeune antillaise appelle donc "Margaret" qui me souhaite la bienvenue dans un bel anglais So British : tout de suite j'adopte mon anglais British aussi !
Maggie comme je l'appellerai, cherche mon nom sur une feuille A4, qu'elle trouve écrit à la main en bas de page au crayon doublé au stylo bleu. Soulagé, je prends place dans la file d'attente. Mais, surprise arrivé pour l'enregistrement de mon bagage (parce que oui c'est 1 sac de 20kg) mon nom n'est plus... mais Maggie revient à la rescousse et avec son petit sourire British elle dit à la jeune antillaise "c'est un passager de dernière minute"; et moi de rétorquer "ben oui j'ai pris le billet hier".

Ce qui est étonnant lors de l'enregistrement c'est que TOUT et même la carte d'embarquement est remplie à la main. Le numéro de siège est choisi sur une grille détachable qui passe de main en main. J'ai demandé fond d'appareil, coté hublot (siège 47 à 49 A)... parce que quand on réserve à l'avance il faut compter entre 15€ et 50€ en fonction du siège.
Après une petite attente, je finis par prendre mon temps pour aller en salle d'embarquement.

Vol prévu à 23h, je me dis que ça ira vite vu qu'on a commencé l'embarquement à 22h40... et qu'à 22h50 tout le monde est dans l'avion. 23h alors que je crois que tout est ok, on remarque un balais incessant de passagers du fond de l'avion vers l'avant : il faut "équilibrer l'appareil" j'entends dire par certains. Premier fois de ma vie que j'entends cela. Mais bon on décolle à 23h15.
J'en profite pour regarder les tarifs de vente à bord : boissons et nourritures, accessoires... enfin bon tout est payant à bord ! L'eau "Cristalline", le café, le thé, le repas chaud et le pain sont offerts. Ceci dit le repas chaud à bord est très bon, même meilleur que chez Corsair j'avoue.

Le PNC à bord semblait très British et même certains sorti d'un film... heu d'un certain genre; mais tout de même très agréable. Plus cordiale que chez Corsair je trouve.
Bon ceci dit, l'Airbus A330-200 est de loin très confortable et j'avoue que bon c'est le point négatif pour moi... d'autant plus que je me suis retrouvé assis au niveau de l'aile, siège de 3 à droite. Pourtant j'avais demandé fond, hublot, siège de 2. 
La rangée fut vide c'est déjà ça.

En dehors de cela le vol fut agréable et appréciable. J'avais un peu faim en arrivant car je n'ai pas voulu prendre un super sandwich à bord. Ceci dit j'aurais du car il faisait la longueur de mon avant bras, donc consistant.

Le vol "retour"
A Roissy-Charles-de-Gaulle, presque tout est fait électroniquement : ça change de l'aéroport Aimé Césaire - Martinique. Là il n'y a pas de Maggie, ni d'accent So British... mais plutôt une phrase qui m'a laissé perplexe quand à une jeune femme venue prendre son vol.

"Même si vous êtes débité du paiement du billet, cela ne veut pas dire que vous pouvez voyager. Avez vous reçu une confirmation électronique?
La jeune dame fut médusée : elle ne pouvait voyager. Branle bas de combat mais rien n'y fait. Je ne l'ai pas vu à bord ! Damn, j'y repenserai à 2 fois.

En plus contrairement à l'aller, cette fois ci on me remet un petit formulaire "à remplir en cas d'accident"... comme si un accident était prévisible. J'ai même décidé d'informer les contacts Facebook et Twitter sur le coup.
En effet, une fois à bord de l'Airbus A330-300 cette fois ci, et assis dans les sièges en "cuir" je vois sur la documentation à bord que l'avion est équipé des dernières sondes PITOTS... hum comment dire?!

L'avion fut prévu au décollage à 16h50 et on a commencé l'embarquement à 16h40. Pas très ponctuelle cette compagnie au final. Nous avons décollé (après que je me sois assoupis 3 fois) vers 17h15/20.
Cette fois ci pas d'acteurs de films (quoique pour un là) mais de vrais PNC européens. Tout comme depuis les Antilles que des annonces bilingues (FR/EN). On n'est pas chez Air Caraïbes, donc faut s'habituer. Ceci dit, tout le personnel est cordial et serviable, même si certains passagers sont un genre "chiants".

Un super point à souligner : la playlist à bord fut géniale. Des sons récents, du clubbing que tout de suite certaines têtes grisonnantes semblent hors d'age... mais écoutent tout de même le Nicki Minaj ou Drake. Étonnant ! 
Ne jamais oublier ses écouteurs car à bord c'est 3€...

Un vol super agréable ceci dit, rien à redire et même les trous d'air n'y font rien. Un repas excellent à bord (je parle de celui compris dans le prix). Le seul regret : ne pas avoir de bouteille de vin offerte durant le déjeuner. Ceci dit, si vous avez les moyens, vous pouvez en acheter autant que vous voulez... et manger le pain gratuit pour ne pas être trop saoul.

Au final...
Pour un vol low-cost on peut dire que c'est une vrai expérience. Après pour 400€ un billet, le service est respectable car on peut payer bien plus cher pour le même type de prestation ou voir moins (sourire, cordialité). On paye ce que l'on consomme et au final si on consomme peu durant le vol c'est tout bénef !
Voyagez sur XL Airways permet de connaitre autre chose que les compagnies régulières, mais aussi un autre aéroport pour les DOMiens; car même si Roissy diffère beaucoup d'Orly, on découvre une variante dans l'accueil et un nouveau départ vers de nouvelles destinations.

XL Airways dans la gamme Low-Cost, et même si ils ne proposent que 2 classes (dans certains cas), vous offre un service de qualité et à la carte.
Pensez-y lors de vos prochains déplacements...