Paperblog

samedi 16 février 2013

La chevauchée fantastique du boeuf européen

Depuis un peu plus d'une semaine le boeuf est à l'honneur dans les médias. Ce n'est ni la semaine de la gastronomie, ni la semaine du boeuf... ni même l'année du boeuf dans l'horoscope chinois ! C'est pour de tout autres raisons qu'on en parle tous les jours.

En effet, dans la gamme des lasagnes FINDUS (mais aussi dans d'autres marques) il a été découvert que la viande bovine a été remplacée par du cheval. Cela durerait depuis déjà un certain temps.
On nous aurait donc mentis ?

Hé oui, cette affaire résonne tel un astéroïde percutant le sol terrestre, car il remet en doute ce que nous mangeons... mais aussi ce qu'on nous fait consommer. En ligne de mire dans cette histoire : la société SPANGHERO qui fournirait ces grandes marques qui sont écoulées dans plus de 40 pays sur le continent européen.
D'ailleurs, même le foie gras fourni par cette société serait dans la ligne de mire des enquêteurs.

Mais qu'a donc la viande de cheval par rapport au boeuf pour que l'on fasse un tel bruit ?

Rien de spécial à vrai dire, sauf si l'on souffre un peu des reins ; mais bon qui n'est pas malade et ne se fait pas soigner de nos jours. En effet, la viande chevaline fait notre organisme rejeter un peu plus de déchets, ce qui peu fatiguer des reins un peu affaiblis.
En dehors de cela, le cheval est très nutritif : plus rouge que le boeuf, elle donne aussi plus d'énergie... mais est aussi moins chère que l'autre ! 
Les journalistes occultent un peu trop les vertus gustatives de cette viande, la faisant passer pour toxique dans l'imaginaire populaire. Il suffit de poser la question pour s'en rendre compte.

NON LA VIANDE DE CHEVAL N'EST PAS TOXIQUE... elle est juste moins chères que le boeuf et il s'agit d'un choix purement économique et financier pour la société Spanghero !

Alors OUI IL Y A EU TROMPERIE sur la marchandise car n'oublions pas que certaines religions ou courants de pensées religieux voir philosophiques ne consomment pas certains aliments, dont fait partie le cheval. Donc, il s'agit pour eux d'un péché ou d'un acte contraire à leurs principes... imaginez ce que les "puristes" pourraient faire !
Voilà donc comment ébranler la foi et le culte de certains... de vraies répercussions pour nous, pauvres consommateurs.

Il est clair que des dédommagements seront à prévoir, mais aussi que les marques concernées auront un véritable effort marketing à faire. La société SPANGHERO aussi aura fort à faire avec toutes les enquêtes qui sont diligentées contre elle.

Cette affaire fait et fera encore beaucoup de bruit dans les prochains jours. De plus, le fait que certaines instances européennes veulent introduire les farines animales dans l'alimentation des poissons ne fera que ré-alimenter le débat sur ce qu'il y a dans nos assiettes !

La vache folle, la grippe aviaire, le boeuf au cheval, le foie gras de canard qui n'en n'est pas... bientôt le poisson "séquellé" dans nos assiettes ! Faut le faire et le manger vite.
Les sciences naturelles deviendront à force surnaturelles ou profondément modifiée, et nos papilles ne sauront plus rien reconnaître comme pouvait le faire la génération précédente.

Je ne suis pas de ceux qui vous diront "mangez bio" ou encore "devenez végétariens ou végétaliens" car on ne peut être sur de rien, ni de ce que l'on nous fait consommer à titre de publicités.
Nous ne pouvons que prendre en marche cette chevauchée alimentaire en espérant ne pas trop souffrir le moment venu... Sur ce bon appétit, je vais chez le chinois du coin.