Paperblog

jeudi 21 février 2013

Après le boeuf-cheval voici le "mi-homme, mi-cochon" : DSK !

Ces temps ci, la mode est aux "mixes" ! Mixes musicaux, mixes alimentaires, mixes à toutes les sauces... et en plus on réchauffe en customisant, en salant !
Le dernier à en faire les frais est M. Dominique STRAUSS-KAHN encore éclaboussé par une affaire de moeurs. Mais bon, on a l'habitude !

DSK : comment oublier ces trois lettres figurant de le livre Belle et Bête de Marcela IACUB, juriste et spécialiste de la philosophie des moeurs. Elle fait état dans ce livre qui sortira le 27 Février 2013 d'une relation (très physique voir sexuelle) qu'elle a entretenu avec l'ancien patron du FMI pendant 7mois.
Que ne ferait on pas pour écrire un bouquin à sensation... elle a dû y mettre beaucoup du sien et suer pour le rédiger.

Cette relation a débutée suite à l'affaire du SOFITEL et de la nouvelle millionnaire Mlle Nafissatou DIALLO ! Au début, elle a pris la défense de DSK, s'invitant même chez lui et Anne SINCLAIR pour en parler (parfois même sous de faux prétextes). Puis par la suite, elle est allé plus en profondeur pour découvrir le personnage "mi-homme mi-cochon" comme elle le dépeint dans une interview accordée au Nouvel Observateur.
Elle en rajoute une couche encore "l'homme est affreux, le cochon est merveilleux même si il est un cochon [...] un poète de l'abjection et de la saleté". Très ragoutant et bestial tout cela.

M. STRAUSS-KAHN veut tout et tout de suite et est un adepte des partouze avec qui veut, selon elle : aucune distinction (taille, race, ....). Tout est bon dans le cochon, elle dit même qu'il "est merveilleux le cochon" !C'est la fête au village, et pas que là on pourrait penser.
Pour Mme IACUB, DSK et Anne SINCLAIR (toujours mariés d'ailleurs), ont une relation très particulière avec le reste du monde mais aussi dans leur sexualité. Un rapport de castes évoluées de maîtres vis-à-vis de serviteurs : dominants/dominés.
Elle précise d'ailleurs que pour Mme SINCLAIR, il n'y aucun problème à ce que son mari se fasse "sucer par la femme de ménage".

Pas d'objections votre honneur pourrait on s'écrier !!!
En tout cas, ce sont de vrais libertins et de vrais coquins. Ils inspireront peut être un éventuel prochain tome du roman "50 Shades of Grey" qui sait.

Mais qu'en pense le couple de tous ces propos ?

DSK accuse le Nouvel Observateur de "publication commerciale et crapoteuse" et se dit être saisi de dégoût tant envers le journal, qu'envers cette juriste qui a usé de son corps pour l'atteindre et mettre à jour son vice... que l'on connaissait quand même un peu.
Annse SINCLAIR, femme légitime et mariée, fustige le journal dans une lettre ouverte en indiquant que celui-ci accrédite "la manœuvre d'une femme perverse et malhonnête, animée par la fascination et l'appât du gain".

Leurs avocats se chargeront de la suite du dossier, mais chacun se réserve le droit (surtout Madame) de poursuivre le journal. En effet, ils sont victimes d'une atteinte à leur vie privée et victimes de diffamation.
Le hic, c'est qu'ils ont fait confiance pour leurs jeux à quelqu'un qui recherchait plus que le plaisir. 

Abusés et désabusés : c'est ainsi que l'on pourrait qualifier le couple SINCLAIR - STRAUSS-KAHN quand on les écoute. Un viol en somme de leur vie.

On peut dire que Marcela IACUB a apprit avec Mme DIALLO, car elle aussi elle veut son million. Elle a donc été prête à vendre son corps pour arriver à sortir son livre et atteindre son but : se faire de l'argent sur le dos du couple.
Après tout Anne SINCLAIR pourvoira : elle est riche, non ?!

Cela ouvre le débat sur quelque chose de grave, ayant une portée morale et déontologique. 

Aujourd'hui tout est prétexte pour faire parler de soi et gagner de l'argent sur le dos des autres : plus de valeurs, que du fric !
Jusqu'où donc iront certains pour assouvir leurs désirs ? L'avenir nous dira qui tournera la roue de DSK (ou d'un autre) !
Mais pour le moment, je vais me faire une bonne partie de moules-frites !