Paperblog

samedi 11 février 2012

Free Mobile examiné à la loupe par l'UFC

Depuis maintenant un mois que Free Mobile est devenu le 4ème opérateur de la téléphonie mobile en France, il ne se passe pas un jour sans que la marque ne fasse l'objet d'un titre sur le web, que ce soit en bien ou en mal.

Après tant d'attaques que ce soit par les consommateurs, les concurrents ou les syndicats des opérateurs, voir par des membres du gouvernement, voilà que le site internet quechoisir.org de l'Association des Consommateurs UFC Que Choisir en rajoute une couche en décortiquant les conditions générales et la brochure tarifaire du nouveau venu. Et il faut avouer après la lecture de cet article, qu'il y a de quoi rester un peu dubitatif.

En résumé, derrière les grandes annonces faites au début de l'aventure, Free Mobile semble avoir beaucoup de points communs avec les opérateurs existants : des services supplémentaires payants (parfois même plus que les autres), des restrictions non clairement indiquées, des sur-tarifications (comme le prix des mobiles seuls), certaines procédures floues ou imprécises, des services imposés... mais surtout un S.A.V pas très efficace à l'usage  selon les retours des abonnés.

Au fond et malgré tout ce que l'on pourrait reprocher aujourd'hui à la marque, il y a une chose que l'on peut porter à son crédit et qui a le mérite de la valoriser aux yeux de tous :
"Free Mobile a fait évoluer le monde de la téléphonie mobile en obligeant les opérateurs à revoir leur politique tarifaire, il s'agit d'une révolution".

Au moins, pour cela on devrait remercier Xavier NIEL pour cette innovation. Et même si le nouvel opérateur a acquis plus d'un million d'abonnés et que certains sont retournés (ou vont le faire) chez leur ancien prestataire, Free a changé nos habitudes.

Je vous laisse donc avec l'article Free Mobile: les offres passées au peine fin afin d'avoir le détail de l'analyse menée par le service juridique de l'UFC Que Choisir.
Bonne lecture et n'hésitez pas à partager...