Paperblog

vendredi 6 janvier 2012

Que se cache t'il vraiment derrière la Fondation Carla Bruni-Sarkozy?

Tout le monde ou presque connait Carla BRUNI : top modèle, actrice, égérie de marque, chanteuse... Qui n'a jamais pu voir l'oeuvre de Carla à ce jour n'a pas vécu sur la planète terre ou est vraiment très jeune !
Depuis 2008 on connait aussi Carla "Carlita" BRUNI-SARKOZY en tant que 1ère dame de France et donc épouse de Nicolas SARKOZY, Président.

Ce que l'on sait de la première dame de France c'est qu'elle nous laisse paraître au travers de la presse : une femme discrète, sensible, mobilisé contre le SIDA (vu que son frère est mort des suites de cette contamination),  et aussi présidente de sa propre fondation.
Même si elle est plus effacée par rapport à son tendre époux, il n'en demeure pas moins qu'elle nous est présentée comme une femme active !

Ceci dit, cette semaine le journal Marianne nous publie une grande enquête menée par Frédéric MARTEL sur l'action réelle de Mme BRUNI-SARKOZY en France, à l'International mais surtout au sein de sa fondation. J'avoue que la lecture de l'article, qui soit dit en passant est épique, change la donne quant à l'image qui est véhiculé de la femme par la presse traditionnelle !!

Déjà, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy ne s'intéresse qu'à la culture et qu'à l'illétrisme et n'oeuvre pas du tout pour la lutte contre le SIDA. En effet, bien que la 1ère Dame soit nommée Ambassadrice de la lutte contre le SIDA par l'ONU, et ce de manière bénévole, il ne s'agit pas là d'un cheval de bataille de sa propre fondation.
A savoir aussi, cette fondation n'a aucune existence juridique réelle car elle n'est pas autonome, n'a aucune personne morale et agit pour le compte de la "Fondation de France" qui est reconnue d'utilité publique !

Mais là où le bas blesse, c'est que l'enquête révèle pas mal de dysfonctionnements au sein de la structure mais à certains moment a des allures de scandale international quant on examine les acteurs en jeu, les "petits copains" en présence et les ramifications auxquelles on arrive.

Dans la narration de son enquête, Frédéric MARTEL met en exergue notamment des versements d'argents à certaines personnes proches de la présidence ; des conflits d'intérêts comme Julien CIVANGE qui est un proche conseiller du Président français, qui a un bureau à l'Elysée mais figure officiellement sur l'organigramme de la fondation, des limogeages de membres éminents et même d'ambassadeur... voilà un scénario d'un bon film américain sur fond de scandale.
Mais là, il s'agit de la réalité et de la partie émergée de l'iceberg "Fondation Carla Bruni-Sarkozy" et de sa présidente.

Voilà qui change le regard que l'on pourrait avoir sur la femme, la première Dame de France. J'avoue qu'il y a de quoi rester pantois et bouche bée !
On serait tenté de croire que la femme soit au dessus de tout soupçon, et n'oeuvre pas dans les même cercle que son mari. Mais à ce stade, il semblerait que l'adage disant "qui se ressemble s'assemble" est vraiment à appliquer à la situation.

A ce titre, le journal Marianne nous délivrera l'enquête dans son numéro 768 qui paraîtra le 07 Janvier 2012 et sous format numérique à partir de 18h !
Ceci dit, vous pouvez consulter déjà un complément d'enquête évoquant les diverses sources de l'investigation, mais aussi une chronologie des évènements. Suivez donc ce lien (fichier pdf de 168.8 ko).

Bonne lecture et bon partage...