Paperblog

mercredi 4 janvier 2012

Plateau Roy et son univers impitoyable

"Rien ne va plus, faites vos jeux"... Cette phrase souvent entendue dans les Casinos pourrait bien s'appliquer à ce qui se passe à Plateau Roy en Martinique à l'Hôtel de Région.
Depuis que la nouvelle majorité a pris la tête de cette institution, il ne se passe passe pas au maximum un mois si il n'y a pas une querelle quelconque ou une attaque frontale entre les différents partis politiques en présence... c'est dire !

Entre les communiqués de presse papier ou sur les réseaux sociaux, la population martiniquaise est abreuvée sinon noyée par ce flux incessant. Qui croire? qui dit la vérité? Est elle ailleurs?!

Le dernier fait en date concerne le fameux audit financier réalisé sur l'année 2009 qui visait à rétablir des faits concrets quant à la gestion de la Région Martinique.
A ce titre, il apparaîtrait donc que l'ancien Président Alfred MARIE-JEANNE n'aurait pas géré en "bon père de famille" cette institution car au lieu d'un excédent de 38,8 M€, il semble qu'il y ai un déficit de 13,7M€ sur le budget 2009... on nous aurait donc menti à l'insu de notre plein gré?

Selon la nouvelle majorité et en la personne de M. Didier LAGUERRE sur ATV ce mardi 03 Janvier 2012, cela résulte du fait qu'il n'y avait pas au sein des cadres de la Région un Directeur Financier pour tout contrôler. D'ailleurs, cela se fait ressentir dans certains choix qui ont été adopté à l'époque et de la méconnaissance flagrante de certains outils financier.
Wow, une si grosse collectivité sans Directeur Financier, c'est à peine croyable, sachant l'importance que revêt cet acteur dans le fonctionnement de ce type d'établissement.

Mais bon, le mal est fait et réparé puisque la nouvelle équipe a recruté en urgence quelqu'un de compétent pour sauver la situation et l'audit sert de cheval de bataille.
Voilà qui met à mal l'ancienne équipe qui, selon le secrétaire général du PPM, n'a pas répondu sur les agissements qui leur ont été signalés lors de la plénière du 23 décembre 2011.

Le trouble est jeté et le doute existe bien maintenant : qui croire? M. MARIE-JEANNE serait il donc faillible après tout ce temps passé à la tête de la Région Martinique?
Personne n'est parfait et il convient donc de reconnaître certaines actions, même minimes, si elles ont été réalisées... un politique trompe et promet énormément du moment qu'il veut garder son siège.

Ceci dit, pourquoi réaliser un tel audit en ces temps de crise alors que chaque collectivité clame haut et fort la baisse des recettes gouvernementales et l'assèchement des caisses?

Selon Didier LAGUERRE, cela était nécessaire car lors de la fusion du Département et de la Région pour la création de la Collectivité Unique en 2014, un inventaire du patrimoine et des comptes sera nécessaire pour une gestion saine de la future structure. 

En somme, maintenant ou plus tard il faudra y passer de toutes les façons... mais maintenant semble plus propice à l'approche des législatives de Juin 2012. Les 4 circonscriptions de la Martinique seront renouvelées et l'alliance "Ensemble pour une Martinique Nouvelle" souhaite se positionner sur l'ensemble du territoire : quoi de plus normal.

Avec un tel audit en main, ils peuvent montrer que même ceux qui se disent sans reproches peuvent faire des écarts de route : à ce titre, eux ils inverseront la tendance. Quoi de plus clair et précis.
Mais jouer au justicier et redresseur de tords, n'est pas chose aisée et le retour du boomerang peut faire mal pour qui anticipe mal ses actions. Il est certain que les prochaines campagnes électorales seront rudes en Martinique vu la tangente. Il n'y a que se rappeler 2010 et 2011 : à l'assaut des Hôtels du Département et de la Région.

L'année c'est donc close sur cette note à la Région Martinique, mais on peut être sur qu'un nouveau requiem verra le jour prochainement... un peu comme dans la série Dallas.