Paperblog

lundi 30 janvier 2012

MegaUpload : les données bientôt supprimées

Depuis la fermeture du site de téléchargement "illégal" ce 19 janvier 2012 par le FBI, il a été démontré que certaines personnes utilisaient ce site comme lieu de stockage pour des documents personnels mais aussi professionnels (photos, vidéos, excel, word, ...). Certaines entreprises (et individus), sachant le statut du site au regard de la législation, ont quand même, et ce de manière délibérée, mis en sauvegarde des données, un peu comme DropBox ou Google Document via ce site !

A ce jour, il a été considéré que ces données rendues inaccessibles par le Gouvernement Américain, sont quasiment perdues aux yeux de leurs propriétaires. Dur dur, mais tout cela a été fait en pleine connaissance de cause par les protagonistes.
Même si le site était considéré comme un hébergeur de données, il permettait aussi de télécharger des données protégés par le Copyright... donc il était tout de même hasardeux de confier tout et n'importe quoi.

Ceci dit, selon un communiqué de l'Associated Press sur le sujet "MégaUpload", il a été indiqué que les données des utilisateurs seront effacées ce jeudi 02 février 2012.
Par données, on peut se demander ce dont il est question car le terme est vaste :
  • s'agit il des coordonnées privées des utilisateurs comme les noms, prénoms, IP, carte de crédit et autres ;
  • s'agit il sinon des fichiers ou documents téléchargés et partagés sur ce réseau par ses utilisateurs.
Le doute demeure à l'heure actuelle, mais toujours est-il que certains protagonistes se servent de cette voie afin de recouvrer leurs données (pour les plus sincères et de bonne foi) mais également pour la ré-ouverture du site (les plus activistes et férus du réseau).
On peut tout de même se dire que toute personne se livrant à la sauvegarde sur le "Cloud" aura au moins une copie chez soit ou sur un autre site... donc il ne devrait pas y avoir de problème.

Néanmoins, dans l'affaire, il faut savoir que les données personnelles n'étaient pas simplement hébergés sur MégaUpload mais aussi chez d'autres hébergeurs (+ de 50 millions d'utilisateurs il faut avoir des bases conséquentes et dispersées).
A ce jour, les principaux hébergeurs (Carpathia Hosting Inc ainsi que Cogent Communications Group Inc) rattachés à MU et qui ne se sont pas faits rémunérés depuis la fermeture du site, ont reçu l'autorisation de se débarrasser des fichiers, vu que le FBI a déjà fait des copies. Il ne s'agit pas d'un ordre, donc libre à eux d'agir à leur bon vouloir. Tout le monde compte donc sur une éventuelle clémence de leurs parts.

Aujourd'hui, les négociations vont bon train entre les avocats, les hébergeurs et le Gouvernement US concernant ces "données d'utilisateurs". Il y a fort à faire, surtout pour les entreprises (et employés) qui aimeraient retrouver l'accès à leurs documents professionnels.
Wait and See...