Paperblog

vendredi 13 janvier 2012

La perte du triple A plus que probable pour la France

Ce vendredi 13 janvier 2012 risque de marquer un tournant sur le territoire hexagonal. Pas qu'il s'agisse des gains du loto et des superstitions qui entourent le 13 mais plutôt de la perte annoncée de la notation suprême pour l'Etat français !

Le Triple "A" risque de n'être qu'un souvenir d'ici la fermeture du marché de Wall Street, soit à 22h (GMT +1 / Paris). En effet, Standard & Poor's ont déjà envoyé la nouvelle notation aux gouvernements concernés.
Ni l'Agence ni Bercy n'ont pour l'instant commenté ce changement qui devrait faire la France descendre d'un cran, soit de AAA vers AA+ ! L'Autriche suivrait aussi la même tendance.

Souvenez-vous qu'aux alentours du 05 décembre 2011 de fortes rumeurs persistantes avaient fait leur apparition, et que bon nombres de pays européens étaient sous surveillance négative de la part des principales agences de notation. Le coup est donc maintenant parti.

L'effet de cette rumeur (qui n'est pas officiellement confirmée) a déjà eu quelques répercussions sur la bourse et sur l'Euro :
  • Le CAC40 qui était en hausse a chuté à 1,18% à 17h (GMT+1 / Paris) ;
  • L'Euro accuserait perte de 1,3% et s'échangerait donc à 1,2665 dollars, alors que ce matin la monnaie unique affichait une hausse. La chute lourde semble inévitable et il semblerait que ce soit le niveau le plus bas depuis 2010 ;
  • Les marchés obligataires de la zone euro accuserait quelques tensions, dans le sillage de cette rumeur plus que persistante.
L'impact de cette perte à laquelle tout les dirigeants concernés avaient été sensibilisés en décembre, semble bien plus important... et il ne s'agit là que de rumeurs non encore officialisées.
Les marchés financiers et boursiers accusent déjà le coup et le coût en payant un lourd tribu en ce vendredi 13. La fameuse chance n'est pas au rendez-vous au niveau de la zone euro il faut croire.

A l'heure actuelle, aucune autre agence n'indique un quelconque changement au niveau de la notation de la France. Moody's envisage un ré-examen au cours du premier trimestre et Fitch Ratings avait annoncé mardi que la France garderait son Triple "A".

A savoir, l'Allemagne qui était sous surveillance négative reste épargnée quant à cette dégradation de la note.

Il ne faut pas oublier qu'un tel changement revêt divers impacts : déjà boursier et financier comme actuellement, mais surtout sur les autres organisme prêteurs (CDC) et émetteurs de dette qui aident ou financent certains projets gouvernementaux. 
Le Triple A protège en quelque part l'économie du pays (en l’occurrence la France) et même si sa perte n'est pas un fin en soit, il ne faut pas non plus minimiser l'impact que cela peut avoir à plus ou moins moyen terme.

A cette heure, aucun candidat ou futur candidat ne s'est exprimé au sujet de cette rumeur persistante : tout le monde attend un communiqué officiel soit de l'agence concernée soit du gouvernement.

Mais, une question peut tout de même se poser : à qui profite le "crime" vu que les agences de notation sont juges et parties dans cette histoire? Car dans une telle situation, les spéculation de tout ordre sont légions.