Paperblog

dimanche 11 décembre 2011

Magic Feat Magic : l'OVNI du moment

Magic feat Magic : vous en avez surement déjà entendu parler aux Antilles depuis les grandes vacances 2011.
Magic en featuring avec lui même ce sont des titres comme "Le CocoCoco", "Mon manège", "Monté enlè la bète" ou encore plus récemment "La Martiniquaise".

Pour bon nombre de ses compatriotes antillais, il joue dans la catégorie musicale dite "Slackness", un ragga qui fait référence à des paroles à caractère sexuel la plupart du temps. C'est de ce courant musical que sont affiliés d'ailleurs Vybz Kartel, Shabba Ranks ou Busy Signal...

Dans une interview accordée à Nessy pour NessyTv, ce jeune se défini comme un artiste à part entière qui souhaite partager sa passion : son amour pour la musique, le chant... mais aussi faire des sons pour bouger en soirée!
Je vous laisse découvrir cela ci-dessous : 


Au travers de cet entretien, Magic répond aussi à ses détracteurs, tout simplement et se livre sans complexe sur l'individu qu'il est... ou plutôt les personnages qui habitent l'être humain qu'il représente : "sa tête et son coeur... le bien et le mal" ou encore comme le défini Nessy "docteur Jekyll et Mister Hyde"!

En effet, bon nombre d'auditeurs s'interrogent sur ce qu'il représente et depuis la diffusion sur internet de ce reportage, les commentaires fusent sur twitter où ses opposants/détracteurs sont bien plus nombreux que ses supporteurs.
Tantôt dénigré, traité de schizophrène, de malade, de "compositeur sans talent", de "piètre parolier" : tout le monde y va de sa couche sur ce jeune.
Après tout, le net est un lieu pour le moment où tout le monde peut s'exprimer librement et dire ce qu'il pense. Mais il ne faudrait pas non plus oublier qu'il s'agit aussi d'un individu à part entière. Et justement, il en fait état à demi mot durant cette entrevue !

Ceci dit, il reste quand même dans l'air du temps, des mentalités en vogue et parle avec ses propres mots du quotidien qui l'entoure et auquel tout un chacun est acteur ou spectateur.

Mais honnêtement : combien de jeunes filles ou de ses détracteurs masculins, n'ont pas durant les soirées des vacances (et jusqu'à aujourd'hui) dansés sur ses sons en "winan" leurs postérieurs comme si ces jeunes filles "té ka monté anlè la bète" de leurs copains?! Avouez qu'en y repensant, les morceaux de Magic feat Magic font leur effet si on veut conclure ou avoir des sensations dites "fortes" et que l'on souhaite s'émoustiller...

Ceci étant, ce qui fait sa force tout comme la jeune artiste Shisha, c'est que l'on parle de lui à longueur de temps sur les réseaux sociaux : un moyen comme un autre de faire de la pub sur lui (mais aussi sur elle) et d'alimenter le buzz généré autour des discussions sur les réseaux sociaux. En effet, sans discontinuer la masse de tweets diffusés depuis le 10/12/2011 est impressionnante !

A l'instar de Shisha qui a aussi réellement émergée cette année 2011 grâce aux divers flux sur les réseaux sociaux, Magic Feat. Magic assied une certaine notoriété grâce au plus grand nombre ! Et on constate que jours après jours, il y a un nombre croissant de jeunes pré-bac qui se lancent dans l'univers artistique en jouant la carte de la controverse, du culot en vue de créer un buzz...

Aussi, il ne faut pas s'étonner à ce que bientôt nos réseaux, nos yeux et nos oreilles soient envahis par ces nouveaux artistes. Faute du "feu" MySpace, les réseaux tels que YouTube, Facebook et Twitter favorisent la promotion de ces jeunes en quête de notoriété, de visibilité et ayant besoin d'exutoire pour palier à certains manques !

Sur ce, je vous laisse découvrir ses compositions via sa chaîne YouTube sous le compte MrMagic97240...
Bon visionnage !!