Paperblog

lundi 26 décembre 2011

Le tourisme en Martinique muterait il?

L'ïle de la Martinique située dans la mer des Caraïbes peine depuis plusieurs années, en tant que destination ultramarine, à voir décoller sa filière touristique.

En effet, malgré les diverses opérations de "séduction" menées par le CMT avec les Ambassadeurs de la Martinique et les Bâtisseurs de Paradis il est force de constater que les retombées se font attendre... sauf que ce mois de décembre 2011 a vu un léger changement de la donne.

K. Roy-Camille
A la tête du Comité Martiniquais du Tourisme, nous avons Mme Karine ROY-CAMILLE, professionnelle du tourisme de croisière et il est à noter que la fréquentation de ce type de tourisme c'est accrue cette année par rapport aux dernières années !

Le port de Fort de France, Ville Capitale de la Martinique, est de plus en plus fréquentée chaque jour : les bateaux de croisières (et les touristes) reprennent leurs droits, même si le temps n'est pas au beau fixe. Les hôtels rivalisent à l'heure actuelle d'ingéniosités pour attirer le client étranger mais aussi le client local.

Car en effet, on n'est jamais mieux servi que par soit même et sur ce qui se situe à portée de main. Ce sont eux vendront la destination Martinique aux amis, aux connaissances et aux inconnus via les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Google+ !
Sachez qu'une photo en mode public ou un commentaire sur ce type d'image peut avoir des répercussions, et c'est un point à ne pas négliger lors de nos voyages.

Logo CMT
Pour les fêtes de fin d'année, le paquet a été vraisemblablement mis sur ce volet économique de la Martinique. Même les centres commerciaux sont plus remplis qu'avant en cette période de crise. On dépense moins certes, mais on est plus nombreux à le faire : il y en a pour toutes les bourses.

Et cerise sur le gâteau, et c'est à signaler, certains restaurants de la Pointe du Bout aux Trois-Îlets (une des zones les plus touristique de l'Île) étaient ouverts le dimanche 25 Décembre, le soir de Noël !! Il s'agit là d'un grand pas dans ce domaine. 
Hormis certains fast-food, il est rare de pouvoir bénéficier d'un vrai repas complet le soir de noël, après celui du réveillon !
Le Diamant - 972

Il faut croire que les moeurs locales changent, et que les acteurs du tourisme martiniquais ont décidés de prendre les choses en main mais aussi de se prendre véritablement en main pour donner une autre vision du pays... à l'instar de ce que nos voisins caraïbéens promotionnent depuis des années : privilégier le client qui fera parler de lui, de son île, de sa structure !

Et vous, que pensez-vous de la mise en place de ces mesures?