Paperblog

mercredi 21 décembre 2011

Comment définiriez vous votre blog?

Hier en parcourant quelques blogs sur des thèmes plus ou moins variés, je me suis posé cette question "comment vois-je mon blog?
J'avoue que j'aime bien me faire des représentations schématiques ou des analogies liées à des sujets concrets.

Aimant ce qui a trait à l'industrie du disque (physique) je me représente le blog comme étant un album musical à part entière, à l'échelle mensuelle ou annuelle. Chaque personne ayant son domaine de prédilection, un thème ou plusieurs y sont développés afin de faire partager sa passion avec ses lecteurs.

A fréquence équivalente, le blogueur produit des articles (ou posts) assimilés à des singles dans l'industrie musicale, chacun d'entre eux répondant à un besoin, une envie ou une idée du moment.
Bien sur, comme sur le marché du disque, beaucoup de posts liés à un même sujet apparaissent en même temps sur la toile et l'éditeur se doit d'être plus pertinent que d'autres afin de toucher le plus grand nombre : le but est de propager son information, son idée (pour certains) avant les autres et surtout d'être une référence !

Tout blogueur le sait : la pertinence génère une grande implication qui passe par des recherches et des heures de travail... la tenue d'un blog étant chronophage à la base !

Tout comme son homologue artiste/chanteur, le blogueur est un artiste du web et des réseaux sociaux. Il doit en permanence se renouveler, s'améliorer pour être compétitif.
Comme dans l'industrie musicale, pour moi on y retrouve de tout :
  • l'auteur-compositeur qui rédige tout, qui créé du contenu,
  • l'interprète pour lequel on rédige pour lui et qui propage sur sa page,
  • l'artiste qui s'inspire d'autres courant pour produire dans la même veine,
  • le plagiaire qui pique tout sans forcément se démarquer des autres et sans véritable style,
  • et les autres blogueurs... (faudrait détailler encore plus je sais mais le principal s'y trouve là).
Bien sur fort de cela, cet "artiste" a des outils adéquats afin d'évaluer l'impact de ses oeuvres sur le web via des sites comme Google Analytics, AdSense ou encore Klout pour ne citer qu'eux. Ces outils dressent un diagramme pertinent sur la puissance des articles mis en ligne sur des périodes plus ou moins longues.

Ceci dit, la fin de l'année arrivant, c'est l'heure de se livrer au bilan, même si durant l'année des Awards sont décernés ça et là soit via le web ou via des cérémonies plus officielles !

A ce titre, et là je m'adresse à ceux qui produisent du contenu (c'est à dire tous les internautes car Klout s’appuie aussi sur les réseaux sociaux) : 
  1. quel est votre impact vis à vis de vos lecteurs? 
  2. quelles sont vos publications qui ont fait le buzz ou encore les meilleures "ventes" (scores) pour rester dans l'esprit de l'analogie de l'industrie musicale?
Je suis sur que vous avez la réponse à votre échelle et que tout un chacun ne manquera pas de publier le résultat de ses "ventes" sur la toile d'ici au 31 décembre (ou au 3 janvier 2012).

L'industrie musicale tout comme l'industrie du web sont des lieux de production de qualité et de pertinence : ce sont ces points qui font la différence vis à vis d'un autre "producteur". Devenir et rester bon ou le meilleur n'est pas de tout repos !

Aussi donc, bonnes recherches et bon "blogguing" ...