Paperblog

mardi 17 juin 2014

L'observatoire des loyers : un outil de précision


Au détour d'une recherche professionnelle, je découvre par hasard un site internet tout à fait intéressant et ciblant la région parisienne. Peut-être y en a t'il d'autres.
Il s'agit d'un "Observatoire des Loyers Agglomération Parisienne" ou référencé sous le sigle OLAP.

Le site vous propose via son interface de saisir le nombre de pièces souhaités et l'arrondissement concerné ou l'adresse précise de la recherche. Au final, vous obtenez les montants médians de loyers générés par un traitement statistique et économétrique, à partir de la dernière base de référence (en l'occurence 2013).

C'est un outil assez intéressant, performant et puissant pour toute recherche de logement sur #Paris, car vous pouvez de ce fait réaliser des estimations probantes, tant pour le loueur que le locataire... et bien sur de ce fait établir votre budget.

A l'heure où la loi #ALUR commence à prendre tout son sens et se renforce, c'est un outil de choix décisionnel pour tout un chacun et qui peut aussi avoir un impact dans la sphère urbanistique et économique (bien que la notion de #COS / Coefficient d'Occupation des Sols soit abolie) . En effet, la densification de certains secteurs, la modification des propects (emprise au sol, hauteurs, ...) et autres auront un impact au niveau fiscal.

Chaque région de #France devrait pouvoir se doter d'un tel outil, et notamment au niveau des #DROM / #Outremer. Les ressources financières s'amenuisant d'années en années, cela permettrait un nouvel essor "fiscal" dans les collectivités via cet indicateur.

Un tel projet ne peut être mené à bien qu'avec l'aide des Agences d'Urbanisme et d'Aménagement (en charge fréquemment des PLU) ou de cabinet dédiés et des Collectivités Locales de toute nature.

Cela pourrait changer pas mal de curseurs sociaux et favorisait une élaboration plus concise des Plan Locaux de l'Habitat ( #PLH ) ou d'une partie des Schéma de Cohérence Territoriaux ( #SCOT ) par les Communautés d'Agglomérations.

Je vous laisse donc découvrir cet outil en ayant aussi espoir qu'il puisse être décliné un peu partout et être favorable à tous les niveaux.
En dernier lieu, cela redéploierait du personnel ou minoriserait un peu le chômage pour mener à bien ces études.