Paperblog

mercredi 6 février 2013

Le Mariage pour Tous mal vécu en Martinique ?

A l'heure où l'on prône un peu partout en France l'égalité pour l'union de deux êtres qui s'aiment, force est de constater qu'au niveau de la population cela ne fait que renforcer les clivages. Et qui dit clivages, dit dérives extrêmes de l'Homme, de l'individu.

On a pu assister ça et là à des manifestations de plus ou moins grande ampleur, des débats télévisés houleux, des propos discriminatoires de part et d'autre. Chacun y va de sa "roche" pour faire entendre sa voix et son opinion, quitte à prendre des mesures radicales.

En Martinique, département français ne reconnaissant ouvertement ses "tendances" (ce n'est pas la Jamaïque mais ce n'est pas loin semble t'il), la population mais surtout la classe politique se divise très clairement sur ce point de la campagne électorale du Président François HOLLANDE. Et pourtant ce sont eux qui sont les portes paroles du Gouvernement et de la stricte application de la loi française.
Les propos distillés dans la population par les élus locaux ont de graves répercussions fracassantes, et ce à tous les niveaux.

En effet, les faits se déroulent au Collège Edouard Glissant au Lamentin. Deux jeunes filles se sont embrassées et sur ce sujet, entre autres, le Proviseur a convoqué les parents de ces deux jeunes. Le beau-père de l'une d'entre elles n'a pas hésité à battre sa propre belle-fille jusqu'au sang et qu'elle s'urine dessus... juste pour ce baiser.

Devant ces faits d'une rare violence, le Proviseur n'a pas réagit et n'a pas fait remonter immédiatement, comme l'exige la loi, les faits au niveau du Rectorat. En somme un cas de non assistance en personne en danger, de mise en danger volontaire de la vie d'autrui ; d'autant plus vu le contexte législatif actuel.

A noter, ce Proviseur qui fut suspendu à peine 24h/48h a été réintégré dans ses fonctions au sein de son établissement. Étonnant n'est ce pas ? Justice à deux vitesses ?
Enfin, pas de jugement ni sur le Ministère, ni sur le Rectorat de la Martinique.

Néanmoins voilà un dommage collatéral face à un débat sans fin, et à une prise de "risques" non contrôlé par ce Proviseur à double titre.
Face à cela des associations se font écho envers les Politiques locaux de ces dérives constatés et manifestes.

La Fédération Total Respect / Tjenbé Red a décidée de publier un communiqué sur les réseaux sociaux mais aussi un peu partout pour dénoncer de tels agissements au sein de cette communauté scolaire, mais qui pourrait s'étendre bien vite dans d'autres secteurs !

Un tel débat qui dure et perdure, ne fait il pas la population s'enliser dans des pensées négatives, pouvant dégénérer dans un véritable conflit social ? Car nous sommes bien ici dans une spirale qui n'existait pas et qui a été créée de toutes pièces et renforcée par l'implication des médias.
Nous verrons comment les choses évolueront prochainement... Just wait and see !

N'oubliez pas de lire le communiqué ICI