Paperblog

jeudi 22 décembre 2011

Le géniteur de la fille de Rachida Dati : un secret bien gardé?

Rachida DATI, ex-garde des Sceaux de la République Française, ouvrit l'année 2009 en donnant naissance à sa fille Zohra !
A l'aube de ce 3ème anniversaire, l'identité de ce géniteur qui a partagé une nuit avec l'ex-ministre reste toujours inconnue jusqu'à ce jour !

Après la paternité de François Miterrand, le mystérieux "père" de Zohra reste toujours inconnu et c'est un des secret les mieux gardés à l'heure actuelle et concernant directement un ancien ministre.

La Députée Européenne l'avait dit : elle ne dévoilera pas l'identité de cet homme... elle qui pourtant souvent habituée et assimilée voir abonnée à la rubrique "people", luxe et glamour des magazines à scandale.
Aucun journaliste ni aucun paparazzi n'a pu mettre une photo ou la main sur une quelconque information.
D'ailleurs, comme pour Carla Bruni-Sarkozy, aucune photo de la fillette n'a été dévoilée à sa naissance ni jusqu'à ce jour, de manière officielle.
Les spéculations sont allées bon train à l'époque : du Président Sarkozy, à son frère, en passant par le PDG de Véolia à l'époque, l'animateur Arthur ou encore l'ancien Premier Ministre Espagnol José Maria Aznar (marié et père de 3 enfants).

D'ailleurs en 2009, deux détenus de la prison de Poissy (Germain Gaiffe et Alfredo Stranieri) se sont fait connaitre comme étant les père de Zohra lors d'une visite de Mme DATI en 2007 dans la prison. Bien évidement, l'ancien ministre a portée plainte "afin que la dignité de sa fille ne soit pas remise en question". 

Pour cette mère de 42ans à l'époque, le plus important pour elle était de fonder son foyer en ayant un enfant avant qu'il ne soit trop tard : cela était  primordial. Elle ne se considérant comme n'étant pas à plaindre, car bien qu'étant en eaux troubles déjà, cette volonté était tout aussi forte que sa carrière politique.
Et elle a eu raison, car rien ne lui aura été épargné et en devant Maire du 7ème arrondissement de Paris, les désillusions se sont enchaînées en cascades. Ses fonctions et son statut sont toujours remis en cause, même de son parti politique qui veut la voir radier des listes.

Cette femme c'est toujours battu contre le système et certaines injustices (comme elle le pouvait)  plus ou moins directes. Bien que décriée à l'époque lors de sa reprise rapide du travail après son accouchement, elle a défendu ses droits et ce en quoi elle croyait.

Aujourd'hui, avec l'approche des législative et l'acharnement de certains à démolir les concurrents, on peut se demander si ce secret est et restera bien gardé.
Quand il s'agit d'élections, la pudeur et les coups bas font rages et ce quelque soit le pays : pourra t'elle y faire face? Cette paternité sera t'elle éventée, ébruitée?!

Le premier semestre 2012 apportera la réponse à savoir si elle aura réussi son pari à garder sa vie privée hermétique face à sa vie publique et à certaines agences qui payeraient chers cette information classée "secret défense" !